in , ,

10 anecdotes carrément insolites sur les araignées

Arachnophobes, nous déclinons toute responsabilité si vous poursuivez la lecture de cette page

Crédit photo : Pixabay

Les araignées sont aussi fascinantes que terrifiantes. De drôles de créatures capables de s’adapter à pratiquement tous les environnements (excepté celui mentionné au point 4). Voici 10 anecdotes insolites sur ces petits monstres à huit pattes.

#1 : La Phoneutria nigriventer, l’araignée fétiche des acteurs de films pour adultes

Une seule morsure de l’araignée banane, son petit nom, libère un neurotoxique capable de provoquer une érection incontrôlée qui peut durer des heures. Elle peut aussi vous tuer par asphyxie.

#2 : Ça a la couleur d’une fourmi, ça ressemble à une fourmi, mais ce n’est pas une fourmi

D’après vous, comment certaines espèces échappent à leurs prédateurs ? En faisant appel au myrmécomorphisme (à vos souhaits), un procédé consistant à imiter la fourmi. Malin. Les prédateurs se détournent de ces araignées grimées en fourmis, la raison étant que l’acide formique est à peu près aussi digeste que le lactose. Peut-être même un peu moins, réflexion faite.

#3 : Plus une araignée est petite, plus son cerveau est gros

Pour vous donner un ordre de grandeur, c’est comme si la nature dotait un homme de 80 kg d’un cerveau de 64 kg (80% de son poids, donc). Ça en fait de la matière grise potentielle… Bon, l’inconvénient, c’est qu’il s’agit d’un pack indivisible. Vous allez devoir vous balader avec huit pattes, en Tanzanie ou ailleurs (ne cherchez pas de jeu de mots, il n’y en a aucun).

#4 : Arachnophobes, partez vous établir en Antarctique

Des araignées, vous en trouverez partout, sauf là-bas. Quand vous arrivez à la ferme de la mère Guez, vous tournez à gauche, encore à gauche et vous marchez tout droit sans vous retourner pendant environ 30 minutes. C’est bon à savoir. De rien, c’est cadeau.

#5 : David et Goliath en version araignée

Dans le rôle de Goliath, la mygale éponyme, la plus grosse araignée du monde. Jusqu’à 30 cm pour 290 g. C’est une star, en plus. C’est l’araignée vedette du film Arachnophobie (1990). Ah, petit détail amusant, elle détient le record de l’araignée la plus urticante. Pour faire simple, une simple morsure peut entraîner la perte provisoire de la vue, des problèmes respiratoires et de terribles douleurs, un peu comme cette plante. Et David dans tout ça ? Pas bête pour deux sous, il a pris la poudre d’escampette.

#6 : Une araignée mange, en moyenne, 2.000 insectes par an

C’est un carnage. Selon une étude, toutes les araignées réunies (ça en fait un paquet) dévorent entre 440 et 880 millions de tonnes d’insectes chaque année. Le poids de plus de 85 millions d’éléphants. À titre de comparaison, les êtres humains consomment environ 440 millions de tonnes de viande et de poisson par an. On peut donc en conclure que l’araignée a très bon appétit. C’est même une sacrée vorace.

#7 : Il existe environ 45.000 espèces dans le monde

Et les scientifiques en découvrent de nouvelles chaque mois. Un jour, elles dirigeront le monde. Bref, ça en fait des insectes. Un peu comme dans cette scène de Harry Potter et la chambre des secrets :

#8 : L’arachnophobie touche 3,5 à 6,1% de la population mondiale

Et là, vous vous dites : mince, j’en fais partie ! Vraiment pas d’bol. Pour vous rassurer :

Ce modèle n’existe pas encore, a priori.

#9 : L’araignée violoniste, une douce musique à vos oreilles ?

Pas vraiment, non. Demandez à cette jeune Néerlandaise âgée de 22 ans au moment des faits. Mordue à l’oreille gauche par une araignée violoniste lors d’un séjour en Italie, l’oreille de la jeune femme a nécrosé ! Il a fallu l’intervention d’une spécialiste en chirurgie plastique pour recréer une oreille à partir d’un prélèvement de cartilage.

« Alors, darling ? Tu as fais quoi pendant tes vacances ?

– Oh, ben, je me suis fais nécroser une oreille, c’était vraiment cool comme expérience.

– La classe ! Je peux pas test. »

#10 : Savez-vous comment reconnaître un mâle d’une femelle ?

Toutes les araignées possèdent des pédipalpes, des pattes-mâchoires sortant du prosoma (la partie antérieure). Note du rédacteur : ça en jette d’étaler sa culture de la sorte, n’est-ce pas ? Et là, il y a forcément un lecteur qui te sort un truc dans le genre « La culture… Vous l’avez bien lue quelque part, cette info ». Ben oui, banane (rien à voir avec l’araignée du point 1). C’est ça la culture. Sinon, on parle de science infuse. Bref. Les pédipalpes, donc. Elles s’en servent pour attraper leurs proies. Chez le mâle, ces pédipalpes ont une forme de petits gants de boxe abritant les organes reproducteurs. Conclusion : gants de boxe = mâle. Simple à retenir, non ?

Voilà. Vous en savez un peu plus sur ces sympathiques bestioles. Au fait, saviez-vous que certains les mangent ?

Ça vous a plu ? Dites-le !

2 points
Positif Négatif

Article présenté par

La curiosité n'est pas un vilain défaut.

syndrome de Fregoli

Le syndrome de Fregoli, un trouble psychiatrique étonnant

Et voici 10 mots qu'on n'utilise pas tous les jours

Et voici 10 mots qu’on n’utilise pas tous les jours