in , ,

LOVELOVE

9 anecdotes savoureuses sur le chocolat

anecdotes savoureuses chocolat
Crédit photo : Pixabay

La consommation de chocolat ne date pas d’hier. Il y a près de trois millénaires, les Olmèques se délectaient déjà d’une boisson chocolatée. De nos jours, si la Suisse est considérée comme le pays du chocolat, la France est passée maître dans l’art gustatif et visuel. Le cacao, c’est bon pour les papilles, mais si on peut en mettre plein les mirettes en prime, pourquoi se priver ? Des robes, des sacs, des chaussures et des bouquets à offrir (oui, comme des fleurs !) les chocolatiers français rivalisent d’audace et d’imagination pour surprendre nos sens. Voici 9 anecdotes savoureuses sur le chocolat.

#1 : Les fèves de cacao comme monnaie d’échange

Dans la Mésoamérique, les fèves de cacao servaient de monnaie d’échange. Chez les Aztèques, friands de xocoatl, une boisson amère et épicée associée à la déesse de la fertilité, un avocat coûtait quelque chose comme 100 fèves de cacao. Pensez-y la prochaine fois que vous recevrez une facture salée : « ça vous dérange si je vous paie en cacao ? »

#2 : Les plus grands consommateurs dans le monde

Numéro 1 : la Suisse. Perdu. La France, alors ? Encore perdu. Dernière chance. La Belgique ? Vous n’y êtes pas du tout. Selon une étude du syndicat du chocolat (mars 2018), la première marche du podium est occupée par… l’Allemagne avec une consommation de 11 kg par personne et par an. Ça surprend. Bon, ça s’est joué dans un mouchoir de poche, la Belgique et la Suisse lui emboîtant le pas avec respectivement 10,9 kg et 10,8 kg. La France est seulement cinquième (7,3 kg).

#3 : Le chocolat le plus cher au monde

Ce n’est pas le To’ak dont nous parlions dans cet article. Le chocolat le plus cher au monde, validé par le Guinness des Records, est le fruit d’un artisan chocolatier portugais, Daniel Gomez. À l’occasion de la 16édition du Festival international du chocolat il a présenté une création chocolatée en forme de diamant. À base de safran, de truffe blanche, de vanille de Madagascar et saupoudré de poudre d’or comestible, ce petit bijou coûte près de 10.000 dollars. Après l’avoir dégusté, vous aurez la satisfaction de conserver sa boîte en forme de couronne signée Swarovski.

#4 : La toute première fois

  • 1657 : ouverture de la première chocolaterie à Londres.
  • 1689 : Le docteur Hans Sloane met au point une boisson lactée et chocolatée utilisée par les pharmaciens de l’époque.
  • 1828 : le Néerlandais Van Houten invente le procédé permettant de séparer le beurre de cacao de la poudre.
  • 1836 : la première tablette est fabriquée à Noisiel, en France.
  • Les barres font leur apparition dans les années 1920 grâce aux Néerlandais (Nuts) et aux Américains (Milky Way).
  • 1926 : le chocolatier français Weiss invente le napolitain, petit carré servi avec le café dont raffolent les Italiens.

#5 : Du chocolat pour les effets spéciaux

Faux sang ou ketchup en guise de sang ? Pas assez réaliste pour Hitchcock. Il leur préfère du chocolat liquide dont la texture, selon lui, imite mieux le sang humain. Il utilise donc du sirop de chocolat, notamment pour la célèbre scène de la douche. Les films de l’époque étant tournés en noir et blanc, du sang noirâtre n’a choqué personne.

#6 : Le plein d’énergie

Quand les publicitaires vous vantent que tel ou tel chocolat est plein d’énergie, ils ne mentent pas vraiment. Une seule pépite chocolatée contient l’énergie nécessaire pour parcourir une cinquantaine de mètres à pied. Et si vous pensiez vous remettre au sport selon le modèle suivant : 50 mètres / pépite / 50 mètres / pépite / etc., vous venez d’inventer le mouvement perpétuel.

#7 : Une espèce en voie de disparition

Mauvaise nouvelle : selon la très sérieuse Organisation internationale du cacao, le chocolat risque de disparaître. La faute en est aux pays émergents, responsables d’une explosion de la demande. Faites du stock avant d’assister à une autre explosion : celle des prix.

#8 : Un médicament naturel

Le chocolat noir est un concentré de bienfaits naturels. Bon pour la tension, pour combattre les toux persistantes, il freinerait également la perte de mémoire et protégerait des caries grâce à l’action des tanins, du fluor et des phosphates présents dans le cacao. Donc, la prochaine fois que vous craquerez, l’excuse officiel donne à peu près ceci : « je ne cède pas à la gourmandise, je renforce mes dents ». Morale de l’histoire : même s’il n’est pas fabriqué à Bordeaux, le chocolat est un excellent médoc.

#9 : Ci-gît untel, mort d’une overdose de chocolat

Il va falloir bosser dur votre consommation de chocolat si vous visez une telle épitaphe. Car la dose léthale de chocolat pour un être humain est de 10kg, environ 100 tablettes standard. Et si vous souhaitez vous débarrasser de votre chien, au lieu de l’accuser d’avoir la rage, 150 g suffisent pour un chiot, 500 g pour un chien de 20 kg. Vous pouvez aussi envisager de le confier aux bons soins de la SPA, c’est encore mieux.

Bon, je vous laisse, je vais me servir un café avec un petit carré.

Ça vous a plu ? Dites-le !

7 points
Positif Négatif

Article présenté par

La curiosité n'est pas un vilain défaut.

Thaïlande

7 anecdotes sur une destination de rêve : la Thaïlande

Faut pas pousser mémé dans les orties Gympie Gympie

Faut pas pousser mémé dans les orties, ni dans la Gympie Gympie