in ,

Changer la couleur de ses yeux… Simple comme bonjour ?

Crédit photo : Pixabay

Si les chauves ont leurs techniques d’implants capillaires, les personnes aux yeux noirs ont, depuis 2011, la possibilité de choisir un regard hollywoodien. Qu’en est-il vraiment ? Peut-on vraiment changer la couleur de ses yeux ?

Peut-on vraiment changer la couleur de ses yeux ?

Pour faire simple, oui. Le docteur Gregg Homer, président de la société californienne Stroma Medical, est affirmatif : « Il faut savoir que derrière chaque œil brun se cache un œil bleu » expliquait-il en 2015 à CNN. La différence entre un œil brun et un œil bleu tient à la fine couche de pigments recouvrant sa surface. Retirez-la et votre œil devient bleu. Comme par magie. En moins d’une minute.

Et ça intéresse beaucoup de gens de changer la couleur de ses yeux ?

Tout ce qui est rare attire, c’est bien connu. Et comme seulement 17% de la population mondiale a les yeux bleus… Le business du docteur Homer a de beaux jours devant lui. Certaines personnes ne supportent pas la calvitie. D’autres rêvent de formes plus généreuses. Certaines n’hésitent pas non plus à risquer l’amputation des deux jambes pour grappiller quelques centimètres sous la toise. Alors, les yeux bleus… Surtout quand le bon docteur Homer dédramatise l’opération qui consisterait à simplement éliminer la mélanine de l’iris, le même pigment responsable de la coloration de nos cheveux et de notre peau.

Est-ce risqué ?

Depuis 2011, le milieu médical, international, ne voit pas cette opération d’un bon œil (oui, bon, c’était facile). En gros, la procédure au laser pulvérise le pigment en toutes petites particules. Ce qui a pour effet de libérer la mélanine à l’intérieur de l’œil qui peut obstruer les canaux de drainage lacrymaux, servant en temps normal à l’évacuation de l’humeur aqueuse en dehors de l’oeil. Au fil du temps, cela augmenterait la pression oculaire et mènerait au développement de glaucomes provoquant une diminution chronique du champ de vision, une hypersensibilité à la lumière, voire à une cécité irréversible.

Conclusion

Notez que les essais cliniques ont été effectués hors des Etats-Unis, en Amérique du Sud. Notez également que la rubrique « Answers » du site internet de Stroma Medical emploie beaucoup le conditionnel tout en récitant son catéchisme. À vous de voir si le coup de poker d’un regard azur vaut vraiment de prendre le risque d’une telle intervention chirurgicale. Mais, oui, c’est techniquement possible.

En tout cas, changer de couleur de cheveux, en moins d’une minute, c’est possible à Houska, d’autres l’ont fait avant vous.

Ça vous a plu ? Dites-le !

Article présenté par

La curiosité n'est pas un vilain défaut.

la monnaie

La monnaie en 10 questions, de Gygès aux cryptomonnaies

insultes rares et élégantes

Top 12 des insultes rares et élégantes pour survivre en société