fata morgana
in ,

LOVELOVE

La fata morgana, le phénomène optique qui fait voler villes et bateaux

Les navires semblent flotter au-dessus de l’océan. Le phénomène est rare, il a de quoi interloquer. Les premières observations de fata morgana remontent au 17esiècle.

Imaginez la stupeur des premiers spectateurs, des croisés naviguant en mer Méditerranée. Incapables d’expliquer ce phénomène étrange, ils l’attribuèrent à la Fée Morgane, tout droit sortie des légendes arthuriennes, la Fata Morgana en italien. Il faut dire que l’époque ne s’embarrassait guère de détails scientifiques trop complexes. Le credo d’alors : quand on ne sait pas, c’est de la magie. Et la magie était plutôt mal vue.

Si la légende du Hollandais Volant, un bateau fantôme (forcément maudit) flottant au-dessus des eaux perdure depuis des siècles, l’explication est on ne peut plus rationnelle. Ni magie, ni trucage dans cette histoire. Juste de la bonne vieille science.

Certaines régions du globe offrent des conditions propices à la création de fata morgana. L’antarctique, les grands lacs américains, le golfe de Botnie, la mer Baltique, le détroit de Messine réunissent ces conditions en permanence.

Ensuite, il faut superposer des couches. De bas en haut : sol ou océan, masse d’air froid, masse d’air chaud. Ce sandwich déforme les rayons lumineux le traversant. Les images ainsi projetées semblent déformées ou déplacées comme dans le cas du Hollandais Volant. Plus on a de recul, plus l’image grandit.

Faut-il préciser que ce phénomène optique est rare ? Aujourd’hui encore, certaines fata morgana ont quelque chose d’effrayant, voire de carrément sinistre. À vous de juger.

https://www.youtube.com/watch?v=1KVsrDHUo-I

Ça vous a plu ? Dites-le !

6 points
Positif Négatif

Article présenté par

La curiosité n'est pas un vilain défaut.

Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud : 5 anecdotes sur la vie d’un poète maudit

travaux faits soi-même

Travaux faits soi-même : un aller simple pour la ruine