Analyses : toutes les vérités sont bonnes à lire

Chaque quinzaine, Autour de Genève explore un sujet en partant d’une question qui fait mal

48,00 TTC

UGS : 100-1 Catégorie :

Product Description

Vous êtes curieux de nature. Félicitations. C’est un point que nous avons en commun. Et vous cherchez une info de qualité sur les questions qui divisent. Pas facile, n’est-ce pas ?

Depuis 5 ans, notre job consiste à éclairer la lanterne de notre lectorat. En 2015, nous avons publié le très remarqué Guide pratique de l’achat immobilier, un best seller à contre-courant de la vulgate immobilière. En 2017, nous avons abordé l’épineuse question des cambriolages dans Le guide pratique anti-cambriolage, ce qui nous a valu quelques lettres de menaces et beaucoup de relais médiatiques.

Aujourd’hui, nous proposons à nos abonnés une rubrique intitulée « Analyses ». Objectif : surmonter les 3 obstacles que rencontrent toute personne en quête d’une information fiable et objective sur les questions qui font mal.

Obstacle n°1 : l’infobésité

L’infobésité, vous connaissez ? Ce néologisme québécois fait référence à la surcharge informationnelle à laquelle nous sommes tous exposés. La somme d’informations est telle que même en vous y attelant 24/7, vous n’en viendrez jamais à bout.

Si vous en doutez, méditez sur ce chiffre : 2 millions d’articles de blogs sont postés… chaque jour ! C’est sans compter les newsletters, les articles de la presse imprimée, les émissions de radio, de TV, les podcasts, les vidéos Youtube, etc.

Difficile de trier le bon grain de l’ivraie dans ces conditions.

Nous aidons les abonnés de la rubrique « Analyses » à y voir plus clair sur les sujets de fond qui comptent vraiment. Notre marque de fabrique : partir d’une question sensible, ou d’un cliché, et l’analyser sous toutes les coutures afin d’y apporter une réponse objective.

Obstacle n°2 : les autres médias ne traitent pas les sujets tabous

Pour notre part, nous estimons que toutes les vérités sont bonnes à dire… et à lire.

  • L’immobilier est une valeur sûre
  • Faut-il acheter ses livres en librairie ?
  • Créer une entreprise est risqué
  • La Suisse est-elle encore un eldorado ?
  • Peut-on encore faire confiance aux médias ?
  • La justice est-elle impartiale ?
  • Faut-il revoir le concept de légitime défense ?

Autant de thèmes clivants, parmi des centaines d’autres, qui méritent de passer sur le gril si on veut s’affranchir du prêt-à-penser. C’est ce que nous faisons sans relâche. Livre après livre. Article après article. Analyse après analyse.

Obstacle n°3 : lorsque les sujets tabous sont traités, c’est de manière partisane, ce qui entraîne un biais cognitif

D’où l’intérêt, pour le lecteur, de privilégier une source d’informations totalement indépendante.

  • Autour de Genève n’appartient à aucun groupe industriel ou financier.
  • Nous ne recevons aucune subvention de l’État.
  • Nous ne mendions pas le moindre don à nos lecteurs.
  • Nous ne diffusons aucune publicité.

En clair : nous ne devons rien à personne, gage d’une liberté éditoriale absolue.
Nous parlons des sujets qui intéressent nos lecteurs et de rien d’autre.

Notre but ultime est de fournir à nos lecteurs un angle de réflexion inédit sur des sujets laissés dans l’ombre par d’autres médias.

Ce que vous obtiendrez en vous abonnant aux analyses Autour de Genève :

  • Une grille de lecture objective
  • Un regard critique qui stimule la réflexion
  • Une approche détachée de toute allégeance à un parti, un lobby ou une doctrine
  • Des contenus pointus, aux antipodes des analyses tièdes et convenues

Faisons les comptes.
Vous le savez, nous ne vivons pas d’amour et d’eau fraîche.
Nous vivons uniquement du fruit de notre travail : la boutique et les abonnements.

Un abonnement, c’est :

24 analyses annuelles.

48 euros par an.

4 euros par mois.

2 euros l’analyse. Le prix d’un café. 1/5e du prix d’une place de cinéma. Le prix de 37 minutes de parking à Paris ou à Genève. Le prix de 4 ou 5 cigarettes.

Bref, pas grand-chose.
C’est aussi le prix d’une information 100% indépendante.
À vous de décider si ça les vaut.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Analyses : toutes les vérités sont bonnes à lire”