in ,

LOVELOVE OMGOMG

Sergent Stubby : le chien le plus décoré de la Première Guerre mondiale

Sergent Stubby : le chien le plus décoré de la Première Guerre mondiale
Crédit : Stubby: Terrier Hero of Georgetown [Public domain], via Wikimedia Commons

Stubby est le chien soldat le plus décoré de la Première Guerre mondiale. Alors que plus de 100.000 chiens ont participé à ce conflit extrêmement meurtrier, il est le seul à être promu au grade de sergent grâce à un fait de bravoure hors du commun. Voici l’histoire du sergent Stubby.

À l’été 1917, le jeune soldat John Robert Conroy découvre un chiot errant sur le campus de l’Université de Yale, aux États-Unis. Il décide de l’adopter et le baptise Stubby en référence à son gabarit, stubby signifiant « trapu » ou « courtaud ».

Se prenant d’affection pour Stubby, Conroy le ramène clandestinement au camp d’entraînement militaire où il est finalement autorisé à rester tant il est apprécié des soldats en formation. Lesdits soldats le dressent, lui enseignent des tours et parviennent même à lui apprendre une sorte de salut militaire. Il devient la mascotte du 102régiment d’infanterie. Ce qui devait arriver arriva et l’unité de Conroy fut envoyée en France pour prendre part aux combats dans le nord du pays. Ne parvenant pas à se faire à l’idée de se séparer de son fidèle compagnon à quatre pattes, Conroy défie une nouvelle fois le règlement militaire en embarquant avec Stubby à bord de l’USS Minnesota. Il le cache dans une soute à charbon jusqu’à ce que le navire largue les amarres.

Sachant ce qui attend les jeunes soldats américains en Europe, une boucherie, le commandement ferme les yeux sur ces passagers clandestins qui leur donnent le moral. Il faut dire que ces chiens soldats avaient toute leur utilité sur les champs de bataille. Tout en servant de réconfort psychologique et de mascottes, ils prévenaient les troupes des arrivées imminentes de gaz et d’obus qu’ils pouvaient détecter grâce leur ouïe extrêmement fine. Ils participaient aussi à l’évacuation des blessés dans le No man’s land ainsi qu’au transport des messages.

S’habituant assez rapidement aux bruits d’explosion et aux tirs de mitrailleuse, Stubby participe à quatre offensives et dix-sept batailles dans les tranchées du nord de la France. Il se distingue en alertant ses camarades des multiples dangers qui les guettent. Blessé une seule fois, il écrit sa propre légende en capturant un espion allemand qui tentait de repérer les positions ennemies. Cet acte de bravoure lui vaut d’être promu au rang de sergent, dépassant le rang de son maître, alors caporal.

Après dix-huit mois au service du 102régiment d’infanterie, il suit Conroy dans le navire qui les ramène au pays.

De retour aux Etats-Unis, le sergent Stubby, décoré à quatorze reprises comme en atteste les nombreuses médailles épinglées à son paletot, accède au rang de star. Il rencontre trois présidents américains, défile dans les rues des plus grandes villes américaines et fait le show pendant la mi-temps des matchs de l’équipe de football américain de l’Université de Georgetown où Conroy étudie le droit.

Il meurt en 1926 dans les bras de son maître. Chaque année, plus de vingt millions de visiteurs peuvent contempler sa dépouille naturalisée qui est exposée au Smithsonian Institution. Le New York Times lui rend un vibrant hommage dans sa rubrique nécrologique quand le cinéma sort, le 13 avril 2018, un dessin animé à la gloire du sergent Stubby.

Ça vous a plu ? Dites-le !

5 points
Positif Négatif

Article présenté par

La curiosité n'est pas un vilain défaut.

10 anecdotes sur Napoléon Bonaparte

10 anecdotes croustillantes sur Napoléon Bonaparte

Bouquet de 220gr - L'atelier du chocolat

Pour la Saint-Valentin, sortez le grand jeu avec un Bouquet de Chocolat !