in , ,

LOVELOVE

Une trentaine de phobies passées en revue

Bon courage pour lire la 25 (la 27 est pas mal non plus)

Crédit photo : Pixabay

Certaines corvées administratives vous plongent dans une angoisse indescriptible. Du coup, le courrier s’entasse au fond de votre boîte aux lettres, de votre sac à main ou dans un tiroir que vous évitez même de regarder. Et si vous étiez administrativophobe ? La phobie administrative peut prêter à sourire, mais demandez à Thomas Thévenoud s’il trouve ce handicap des plus poilants, lui qui a écopé d’un année de prison avec sursis et de trois ans d’inéligibilité pour avoir retardé sa déclaration fiscale 2012 au point de l’oublier purement et simplement. Des phobies comme celle-ci, il y en a pour tous les goûts. En voici une trentaine. Qui sait ? Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans l’une d’entre elles…

#1 : l’air et le vent vous tétanisent au plus point ? Vous êtes aérophobe. Si vous avez peur de manquer d’air en prenant un vent au cours de cette soirée, c’est une autre histoire.

#2 : vous en êtes sûr et certain, vous aviez encore des cheveux à cet endroit hier soir. Mince… Vous allez bientôt ressembler à Kojak. Du moins, c’est ce que vous imaginez parce que vous souffrez d’alopophobie (peur de devenir chauve ou des chauves).

#3 : l’apéirophobie est la peur de l’infini comme dans : « J’ai trouvé cet apéro interminable, j’ai cru que nous ne passerions jamais à table ! »

#4 : « Tu n’aurais pas un bout de beurre de cacahuètes collé au palais, toi ? » C’est malin. Votre ami est en état de panique maintenant. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il est arachibutyrophobe. Oui, ça veut dire qu’il a la phobie du beurre de cacahuètes collé au palais. Vous êtes fier de vous ?

#5 : pour vous, Halloween est un cauchemar. Vous êtes terrifié à l’idée de croiser une citrouille. Parce que c’est un gros fruit avec des yeux bizarres. Et que vous êtes carpophobe. Vous avez peur des fruits, quoi.

#6 : si vous êtes cherophobe, vous avez peur de la joie. Solution infaillible : devenez thanatopracteur.

#7 : la géphyrophobie est la peur des ponts (ou de traverser les ponts). Un bon conseil : évitez de visiter Paris, Lyon, Genève, Annecy, New York, San Fr… Heu… Ouais, ça ne laisse plus beaucoup de choix, du coup.

#8 : « Mon cher monsieur, votre carrière dans le X est finie car vous souffrez d’ithyphallophobie, également connue sous le nom de medorthophobie, en d’autres termes vous avez peur de voir des pénis en érection. Conséquence : vous paniquez (un jeu de mots s’est glissé dans cette phrase). » Et comme vous êtes, en plus, carpophobe (voir point numéro 5), évitez les bananes si vous voulez garder la pêche.

#9 : « Il est kénophobe.

– Il a peur des jeux de hasard ?

– Non, de l’obscurité. »

#10 : à chaque fois que le prof de maths rendait les devoirs sur table, vous viviez ce moment comme un supplice. Parce que vous aviez une peur irrationnelle (et en maths, c’est ballot) des mauvaises notes en mathématiques. Vous étiez, sans le savoir, laubalophobe. Le prof, impitoyable, n’en a jamais tenu compte.

#11 : à chaque fois que vous êtes sur le point de sortir, vous mangez du riz, du riz et encore du riz. Parce que vous êtes laxophobe. En gros, vous paniquez à l’idée d’être pris de diarrhées en public et de ne pas arriver à vous retenir.

#12 : si vous êtes écrivain et leucosélophobe, vous risquez de chercher l’inspiration un bon moment. Car la peur de la page blanche, quand on envisage d’écrire un roman de 300 pages ou plus, ça ne le fait pas du tout.

#13 : est mycophobe celui qui a la phobie des champignons. Pourtant, les chanterelles ou les morilles, c’est plutôt appétissant. Après… Les goûts et les couleurs…

#14 : le diagnostic du médecin est catégorique, vous êtes nanopabulophobe. Non, ça ne signifie pas que vous avez peur de devenir un nain, ou des nains en général, mais que vous paniquez à la vue d’un nain de jardin à brouette. Ah ouais, c’est très spécifique comme phobie.

#15 : vous tournez de l’œil à chaque fois que vous voyez un cadavre (ça ne doit pas arriver trop souvent, non plus) parce que vous êtes nécrophobe. Deux conseils : ne travaillez pas dans une morgue et ne vous lancez pas non plus dans une carrière de tueur à gages et tout devrait bien se passer pour vous.

#16 : comme Henri III, vous êtes ailurophobe, c’est-à-dire que vous avez peur des chats. Ne faites pas comme lui qui en a fait tuer plus de 30.000 sous son règne.

#17 : si je vous dis phasmophobe, vous répondez « qui a peur des phasmes ». Perdu. La phasmophobie est la peur des fantômes. Et ça touche beaucoup de personnes.

#18 : à chaque époque ses phobies. Votre peur à vous, c’est d’être séparé de votre téléphone portable. Du coup, vous avez écrit dans votre testament que vous souhaitez être enterré avec. Vous êtes nomophobe.

#19 : comme Monk, vous avez peur du changement, ou plutôt, de l’inédit. Vous êtes néophobe.

#20 : si vous êtes tout à la fois nosphobe (peur de la maladie) et pharmacophobe (peur des médicaments), mauvaise nouvelle : au moindre petit pépin de santé, vous êtes mort.

#21 : vous souffrez de protophiphouphobie qui est la peur de manquer de protéines. Je me trompe ou vous êtes body builder ?

#22 : impossible de sortir la nuit car la lune vous effraie (sélénophobie). Surtout la lune de sang, dites-vous ? Dans ce cas, ne sortez pas en 2033, année de la prochaine lune de sang.

#23 : comment vous sentez-vous en écoutant « Le poinçonneur des Lilas » ? Mal ? Ne cherchez pas plus loin, vous avez peur des trous (trypophobie). La preuve :

#24 : ce midi, c’est poulet rôti et frites. Ah ben non, pas pour vous, où avais-je la tête… Vous avez peur des poulets (alektorophobie).

#25 : la plaque d’immatriculation devant vous, elle commence par… 666 ! Et vous qui avez peur de ce nombre comme du diable (ha !) parce que vous souffrez (accrochez-vous) d’hexakosioihexekontahexaphobie ! Quelle déveine.

#26 : au rayon des peurs liées aux nombres et aux chiffres, vous avez aussi la paraskevidékatriaphobie (peur du vendredi 13), la tétraphobie (peur du chiffre 4 et non du jeu de Tétris) et la triskaïdékaphobie, plus simplement la peur du nombre 13.

#27 : les mots trop longs, ça vous a toujours effrayé. Vous êtes hippopotomonstrosesquippedaliophobe. Hey ! Vous êtes toujours parmi nous ?

#28 : Laval… Non… Radar… Kayak… Été… Vous suez à grosses gouttes car vous avez peur des palindromes (l’eibohphobie est aussi un palindrome).

#29 : « Crainte excessive d’être poursuivi par des loups sur le parquet fraîchement ciré d’une cuisine en ne portant que des chaussettes aux pieds » : c’est la luposlipaphobie, une phobie fictive née dans l’imagination de Gary Larson, un bédéiste américain.

#30 : le meilleur pour la fin comme on dit. La pantophobie est la peur de tout. Si vous êtes dans ce cas, eh bien… vous êtes très mal barré.

Et les gens qui avaient peur des sorciers au point de les faire flamber, ils souffraient de quelle phobie à votre avis ?

Ça vous a plu ? Dites-le !

Article présenté par

La curiosité n'est pas un vilain défaut.

Henri célèbres

Prénoms : les Henri célèbres en 10 questions pas si faciles

grande muraille de chine

La Grande Muraille de Chine est visible depuis la Lune : vrai ou faux ?